Culture

Henri Fantin-Latour trouve ses sources d’inspiration au cœur de son intimité. © R.C

Fantin-Latour, le Grenoblois ambitieux qui peignait la sensualité

Vous connaissez peut-être la rue Fantin-Latour, celle qui longe les locaux du Conseil départemental de l’Isère, entre le parc Paul Mistral et la place de Verdun. Ou peut-être connaissez-vous le restaurant gastronomique Fantin-Latour, non loin du quartier Sainte-Claire. Mais savez-vous qui est cet homme ? Le musée de Grenoble expose actuellement ses œuvres. Peintre du 19e siècle, Henri Fantin-Latour est né à Grenoble et c’est là qu’il a fait ses débuts. L’exposition a débuté il y a quelques jours au musée et retrace le parcours atypique du peintre. Rencontre, au grè … Lire la suite

Ce vendredi 17 mars, Grenoble plusieurs lieux de Grenoble fêteront la Saint-Patrick. Découvrez lesquels grâce à une carte interactive. Crédits: Wikimedia Commons

Où fêter la Saint-Patrick à Grenoble ?

Venue tout droit d’Irlande, la Saint-Patrick est célébrée le 17 mars et met à l’honneur tous les symboles de la nation du trèfle. D’abord réservée à l’Île et ses environs, elle s’est progressivement exportée dans les grandes villes du monde. Et Grenoble n’échappe pas à ce phénomène. Animations et fêtes sont à l’honneur pour célébrer au mieux la grandeur de l’Irlande. Grenoble passe à l’heure irlandaise ce vendredi 17 mars. Comme chaque année, à l’occasion de la Saint-Patrick, la capitale des Alpes se pare de vert et voit ses rues s’emplir de … Lire la suite

P3

Une virée au Meltdown, refuge des gamers grenoblois

En avril, cela fera deux ans déjà que Meltdown, la chaîne de bars dédiée aux jeux vidéo, est venue s’installer dans la capitale iséroise. Le discret bâtiment, situé dans les ruelles de l’hyper-centre de Grenoble, offre un repaire bien équipé et de nombreux challenges aux joueurs, souvent expérimentés et bien décidés à briller en compétition. Mais le Meltdown reçoit aussi la visite de clients moins chevronnés, tout simplement tentés par la singularité du lieu et de l’expérience. Plongée dans ce monde si codifié, mais de plus en plus grand public, qu’est le jeu vidéo. … Lire la suite

BenjaminRenner

Benjamin Renner : « J’ai une conception assez personnelle du voir ensemble »

Le cinéma le Méliès de Grenoble accueille le festival Voir ensemble depuis le 22 février et jusqu’au 4 mars. Son objectif : permettre au jeune public de découvrir le 7e art sous toutes ses formes, à travers des projections et des ateliers pratiques. Le dessinateur et réalisateur Benjamin Renner est le parrain de cette 5e édition. Six minutes de son dernier long métrage d’animation, Le grand méchant renard, sont présentées en avant-première inédite. Rencontre. L’Avant-Post : Vous avez été choisi pour parrainer le festival Voir ensemble cette année. Quel effet … Lire la suite

(c) Ville de Grenoble

Grenoble : trois ans de politique culturelle chahutée

Depuis le début de sa mandature, Éric Piolle souffre d’une relation tourmentée avec la culture. Sa politique a généré de nombreux conflits, entre ambition d’innovation et austérité budgétaire. Une rupture avec la vision Lang et Malraux, comme le définit Eric Piolle, qui demeure encore peu lisible. Retour sur trois années de frictions entre acteurs culturels et municipalité. Lire aussi : La politique culturelle de Grenoble sur de nouvelles bases

La page de couverture du document qui sera remis aux acteurs culturels. © Ville de Grenoble

La politique culturelle de Grenoble sur de nouvelles bases

Un nouveau contrat avec les acteurs culturels grenoblois a été adopté en conseil municipal lundi 7 février dernier. L’accompagnement et le soutien à la création sont revus pour affirmer la « liberté de créer, poser les bases d’une relation de confiance et fabriquer ensemble ». Autant d’objectifs qui doivent permettre de faire oublier une période sombre pour Eric Piolle, engagé dans un bras de fer avec les bibliothécaires. Ce qui avait nourri le malaise des acteurs culturels. Alors que les budgets des subventions aux associations culturelles étaient en diminution depuis plusieurs années, … Lire la suite

20170126_115217

Les enfants à la découverte de Kandinsky

Le musée de Grenoble propose des ateliers à destination des enfants, afin de les éduquer au plus tôt aux différents courants artistiques. A l’occasion de l’exposition Kandinsky. Les années parisiennes (1933-1944), une classe de CP a pu expérimenter l’art abstrait. Il n’y a pas d’âge pour s’initier à l’art. A la veille de la fermeture de l’exposition à succès consacrée au peintre russe Vassily Kandinsky au musée de Grenoble, les écoles de la région veulent profiter des derniers ateliers des enfants dédiés à l’exposition. C’est le cas de la classe … Lire la suite

Exposition Kandinsky : l’heure du bilan

L’exposition Kandinsky. Les années parisiennes (1933-1944) au musée de Grenoble s’est achevée hier. Avec près de 115 000 visiteurs, le succès est au rendez-vous. L’occasion de faire le bilan avec Sophie Bernard, la conservatrice au musée pour l’art moderne et contemporain. Interview.   Comment expliquez-vous le succès rencontré par cette exposition ? Sophie Bernard : Tout d’abord, les œuvres exposées se concentrent sur la période parisienne du peintre, une période que l’on connait moins mais qui a séduit aussi car c’est une peinture à la fois inédite, riche, très colorée, inspirée par … Lire la suite

Crédits photo : Manon Klein

Les Artivistes : rappeurs-débateurs

Les Artivistes ont donné un concert dans le cadre du débat autour de l’état d’urgence organisé à Échirolles vendredi 29 janvier. Rencontre en backstage avec ces rappeurs grenoblois amoureux des débats quelques heures avant leur concert à Échirolles. Le nom de leur crew annonce d’emblée l’état d’esprit de ce groupe de rap grenoblois : l’art comme moyen de dénoncer, de créer du débat. Leur page Facebook est représentative de leur engagement. On retrouve pêle-mêle un message de soutien aux militants écologistes de Notre-Dame-des-Landes, une vidéo qui dénonce les discriminations raciales, … Lire la suite