Economie

Mélenchon

General Electric Hydro, le jour d’après

Le 7 octobre 2017, une centaine de salariés du site General Electric grenoblois entamait dix jours de grève. Le combat contre un plan social prévoyant, à son origine, le départ de 345 personnes aura finalement abouti à la suppression de 293 postes. Retour sur ce feuilleton qui a laissé des traces.  Qu’il semble loin le début d’automne 2017. Arnaud Montebourg au chevet des salariés, Jean-Luc Mélenchon à la tribune, les caméras des chaînes d’information en continu braquées devant les grilles du site grenoblois et le feu autour du piquet de … Lire la suite

43351636_2177056152579170_1205067789174308864_n

Veertus : le Tinder du prêt-à-porter

Remplacer la célèbre coach beauté Cristina Cordula par une machine 3D et une application, c’est le projet de Veertus. La start-up 100% grenobloise était en test au centre commercial de Grand Place cet automne. Un gadget marketing de plus ou véritable révolution pour aider les clients dans leur shopping ? Au milieu du centre commercial Grand Place, dans un décor de salon en bois style Ikea, le stand de Vertus se veut accueillant et « cosy ». Depuis la semaine dernière, environ 300 personnes ont défilé dans leur studio 3D, ressemblant à … Lire la suite

La compagnie Ryanair s'est implantée à l'aéroport de Grenoble.

L’aéroport Grenoble-Alpes-Isère, un vrai plus pour le département ?

    Il y a 50 ans, Grenoble accueillait les Jeux Olympiques d’hiver. Pour l’occasion, la ville iséroise se dotait d’un aéroport, basé sur la commune de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs. Cinq décennies plus tard, avec l’essor des aéroports voisins, l’existence de ce qui s’appelle désormais l’aéroport Grenoble-Alpes Isère pose question. La direction de l’aéroport Grenoble-Alpes-Isère peut se féliciter des chiffres récents du trafic isérois. En 2017, le nombre de passagers a décollé de 12,5% par rapport à l’année précédente, grâce notamment à l’ouverture d’une ligne pour Londres sur la période estivale. Pour … Lire la suite

A Grenoble, un TER passe toutes les heures pour rejoindre Lyon. Crédit : Mathilde Carnet

La ligne TER Lyon-Grenoble, toujours malade

Train annulés, retards à répétitions, saturation du réseau… La ligne TER Lyon-Grenoble fait partie des 12 lignes de train « malades » en France, disait le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, en 2011. Sept ans plus tard, la situation ne s’est pourtant pas beaucoup améliorée. Etat des lieux.   Pas jugé « urgent ». Le projet de ligne TGV entre Lyon et Turin ne sera pas financé avant 2038, d’après le rapport annuel sur les mobilités du quotidien (rapport Duron) qui liste les priorités d’infrastructures pour le budget de l’Etat. Ce … Lire la suite

tax-evasion-226715_1920

L’évasion fiscale en question à la Bobine

L’affaire Fillon occupe une grand part de l’espace médiatique, et par la même le questionnement citoyen sur la corruption, comme en témoignent les manifestations organisées à Grenoble. Mais cette fois-ci, ce n’est pas de corruption dont on va parler, mais d’évasion fiscale. Le terreau d’une affaire qui a empoisonnée le quinquennat de François Hollande. Ce soir à la Bobine, l’association ATTAC Isère organise une conférence-débat sur le thème de l’évasion fiscale. Cette rencontre s’inscrit au sein de la campagne des Faucheurs de Chaises contre cette pratique. Pour rappel, le 13 Novembre 2015, … Lire la suite

La ville de Grenoble abrite l'un des plus grands sites d'Alstom dédié à l'hydroélectricité. Crédits : Alstom

A Grenoble, l’hydroélectricité en développement permanent

Dans la région grenobloise, une entreprise se distingue pour son développement dans l’hydroélectricité. Depuis 2010, Hydroquest, basée à Meylan, est spécialisée dans les hydroliennes, des turbines qui produisent de l’électricité grâce aux courants de l’eau. La PME se trouve être la première à avoir créé une ferme d’hydroliennes : en effet, 39 machines seront installées dans le Rhône, en collaboration avec la Compagnie Nationale du Rhône, premier producteur d’énergies totalement renouvelables. Sur une distance de deux kilomètres par groupes de trois, les hydroliennes produiront l’équivalent de la consommation annuelle de 2.700 … Lire la suite

David Lepiney (à gauche) et Baptiste Ploquin (à droite), les deux co-fondateurs de la société Finoptim ⓒ Florian Espalieu

Baptiste Ploquin : « Les pouvoirs publics doivent définir les priorités »

L’environnement est le secteur d’activité qui inspire le plus les jeunes créateurs de start-up. Cela représente un chiffre d’affaires de 45 milliards d’euros. La société Finoptim, basée dans l’agglomération grenobloise, propose des cheminées ouvertes à la fois efficaces et écologiques. Rencontre avec Baptiste Ploquin, co-fondateur de cette jeune entreprise, créée en 2013. Secteurs jeunes startuppers Create pie charts L’Avant post : Pourquoi vous être lancé dans ce domaine ? Baptiste Ploquin : Au départ, c’est un constat énergétique plus qu’écologique. Nous nous sommes rendu compte que les cheminées à foyer … Lire la suite

Les monnaies locales en France

INFOGRAPHIE : Les monnaies locales en France

Il existe une trentaine de monnaies locales en France. Du Gabare tourangeau au Galleco rennais, elles ont des noms parfois cocasses mais la démarche est sérieuse et se répand dans l’Hexagone. Le vent en poupe Il y en a plusieurs milliers dans le monde, et désormais une trentaine en France. Comme réponse aux désavantages de la mondialisation, les monnaies locales se développent. Le but est de favoriser l’économie locale. Longtemps non-régulées, les monnaies locales sont reconnues légalement dans la loi « Économie sociale et solidaire », adoptée en juillet 2014 par l’Assemblée nationale. … Lire la suite

Débats et questions ont animé la réunion autour du Cairn. © Simon de Faucompret

Le Cairn, une monnaie locale qui veut séduire

L’Association pour la création du Cairn, cette monnaie locale de la région grenobloise en projet depuis 2015, organisait une réunion d’information jeudi 9 février 2017, au café associatif « Le Barathym », dans le quartier de la Villeneuve. L’objectif : sensibiliser acteurs commerciaux et particuliers à la question de l’économie locale et participative au travers de cette nouvelle monnaie, prévue pour septembre 2017. D’ici là, l’association veut regrouper des acteurs autour du projet. Ils sont une vingtaine de curieux à s’être assis aux tables du « Barathym », café associatif situé dans le Patio, au … Lire la suite