Par | Publié le 9 avril 2015

Il y a un an, Éric Piolle et son équipe verte, rouge et citoyenne créaient la surprise en arrachant Grenoble aux socialistes. À 41 ans, il devenait le premier écologiste à la tête d’une ville de plus de 150.000 habitants. Retour sur un an de gestion municipale. Promesses, réalité et avenir de cette “autre gauche” qui veut damer le pion au PS.


Par les étudiants de Sciences Po Grenoble et l’École de Journalisme de Grenoble